Soigner sa e-réputation, renouveler sa décoration, rafraîchir sa carte de bar, mettre au goût du jour son petit déjeuner;  autant de détails qui ont leur importance dans la satisfaction client.

Alcove vous accompagne pour entreprendre ces changements.

 

REJOIGNEZ-NOUS SUR INSTAGRAM

CONTACT

 

Mail : contact@alcoveandco.com

Tel : 06 37 18 56 39

Blog

Home  /  Décoration   /  INES LUCAS

INES LUCAS

ALCOVE Dorée #19: créations singulières

Objet déco oublié depuis quelques décennies, on l’a vu renaître en 2018 sous toutes ces formes. La tête de lit revient sur le devant de la scène et s’installe de manière durable dans les chambres d’hôtels, leur donnant une identité forte et reconnaissable hautement instragrammable. 

On a rencontré une des pionnières de ce renouveau décoratif : Inès Lucas. Créatrice des têtes de lit en rotin pour la Maison Drucker, elle dessine de nouveaux modèles tout en rondeur exposés au Salon International Décorex de Londres et prochainement au Salon Maison&Objet. 

Inès, pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Elevée par une mère ébéniste et un père globe trotter, j’ai grandi à Paris avec un pied dans le Sud-Ouest sur les rives du Bassin d’Arcachon. C’est lors de mes voyages en Afrique que j’ai découvert le rotin, matériau dont j’aime la richesse et les subtilités.

Après mes études, j’ai évolué dans le milieu de la mode et de la décoration (Ralph Lauren…) avant de travailler pour de grands magasins américains tels que Bergdorf Goodman et Neiman Marcus. J’avais pour mission de repérer les tendances lifestyle du marché français, de dénicher les talents, les créateurs, les tendances, les collections et les marques à recommander aux acheteurs étrangers. Humer l’air du temps de la créativité française à travers les défilés de mode, les salons, les ouvertures de boutiques, d’hôtels et de restaurants était mon quotidien.

Cette activité de sourcing me permet d’aider mes clients (hôtels, boutiques, …) à développer leur image et leur notoriété en leur proposant une vision créative. Elle repose sur une collaboration avec des artisans, des fabricants et des designers.

C’est dans cet esprit que j’ai travaillé pour l’Hôtel Doisy situé dans le 17e arrondissement de Paris, en dessinant et créant une tête de lit en rotin dans le style Art déco. Conçue comme une invitation au voyage, j’en ai confié la fabrication à la Maison Drucker.

On vous a découvert à travers la création de têtes de lit pour l’Hôtel Doisy. Les photos ont fait le tour de la presse lifestyle à l’époque. Quel a été votre rôle dans ce beau projet ?

Carte blanche m’a été donnée par le client pour sélectionner des architectes et suivre le projet. Le point de départ est la tête de lit en rotin style Art Deco dans une ambiance résolument parisienne chic, du cannage et des couleurs intemporelles pour mieux traverser le temps.

J’ai toujours observé avec attention les têtes de lit des maisons de famille. Le plus souvent en tissu ou en cuir, elles s’abimaient avec le temps. Je voulais proposer avec le rotin une tête de lit chaleureuse et robuste adaptée pour l’hôtellerie. Dans la chambre la tête de lit Doisy s’impose comme un tableau décoratif qui devient l’élément central de la chambre. Et puis cet objet raffiné diffuse une atmosphère chaleureuse, propice au repos et au bien-être.

Vous avez choisi à cette occasion de travailler avec la Maison Drucker, pourquoi ?

J’ai découvert la Maison Drucker à l’occasion de salons de décoration. Je suis avec beaucoup d’intérêt leur travail. J’apprécie particulièrement leurs terrasses disséminées à travers le monde et plus spécifiquement celle de l’Hôtel Haaïtza où je me rends régulièrement.

La Maison Drucker ne commercialisant pas de têtes de lit, je leur ai soumis une quinzaine de dessins aux formes différentes. L’idée de dessiner un nouveau produit avec une maison de qualité me séduisait. La rénovation de l’Hôtel Doisy faisait intervenir des architectes que j’ai sélectionné dont c’était la première expérience hôtelière, il fallait y apporter une signature. Drucker me semblait être une belle référence

Avez-vous de nouveaux projets en cours à nous partager ?

Je viens de finaliser la deuxième collection de têtes de lit rondes exposées au Salon Maison&Objet de janvier à Paris. En parallèle, je travaille avec différents clients, designers et architectes sur d’autres projets ciblés. 

Revenons à la décoration.  Vous aimez visiblement travailler le rotin. C’est une grande tendance actuelle. Pourquoi ce matériau ? Que vous évoque-t-il ?

Le rotin évoque mon enfance dans le Sud-Ouest et les voyages en Afrique. J’ai grandi dans l’univers de la colle, du rotin et du cannage. Je rêvais de créer un produit en mixant le rotin avec une autre matière. Ce matériau noble et durable a des qualités esthétiques extraordinaire, de la robustesse et source de chaleur. 

De belles ouvertures d’hôtels ont lieu en ce moment sur la place parisienne, quelle tendance déco avez-vous identifiée ?

Je dirais : l’essentiel brut lié au retour à la nature, aux racines, aux matières pures (terre, bois, pierre) ainsi qu’aux formes sculpturales. Cela révèle sans doute d’un besoin d’ancrage et d’une envie d’harmonie avec les éléments dont on s‘entoure. On trouve également des inspirations de la culture anglo-saxonne et du design des années 1950 avec du laiton et bois et par ailleurs une décoration très florale. Il me semble que Paris devient assez hétéroclite dans ses propositions ce que je trouve très séduisant….

Quelle place joue la décoration selon vous dans un hôtel ?

La décoration est une aide à l’évasion. Elle doit faire rêver les clients, les surprendre. Une escapade, un séjour à l’hôtel c’est l’assurance d’un changement d’air et une façon de voyager à travers un décor… C’est aussi, et j’insiste, une occasion de surprendre le client et de se démarquer de la concurrence.

 

Votre hôtel préféré pour cet hiver à Paris ?

Il y en a plein, mais certainement Le Brach.

En province : Les sources de Caudalie et Le Barn Hôtel.

À la montagne : L’Experimental Chalet à Verbier.

Au bord de la mer : l’ Hôtel Haaïtza au Pyla-sur-mer et l’Hôtel Ville d’hiver à Arcachon.

Textes : Julia Noel

Toujours plus de photos, rejoignez-nous sur Instagram @alcoveandco

Inès Lucas 

@ineslucas19pro

Pour dormir dans ce bel hôtel et voir les têtes de lit d’Inès de plus près, rendez-vous à l’Hôtel Doisy

Et si vous souhaitez vous procurer une tête de lit, elles sont en vente sur le e-shop de la Maison Drucker et au prochain salon Maison&Objet du 18 au 22 janvier 2019. ( Hall 6, Stand L134)