Soigner sa e-réputation, renouveler sa décoration, rafraîchir sa carte de bar, mettre au goût du jour son petit déjeuner;  autant de détails qui ont leur importance dans la satisfaction client.

Alcove vous accompagne pour entreprendre ces changements.

 

REJOIGNEZ-NOUS SUR INSTAGRAM

CONTACT

 

Mail : contact@alcoveandco.com

Tel : 06 37 18 56 39

Blog

Home  /  Cocktails   /  CHRISTOPHE CORALLINI

CHRISTOPHE CORALLINI

Alcove dorée #11 : French Riviera

La saison des apéritifs en plein air est enfin ouverte. Et comme chaque année à cette période, les parisiens se demandent à quel endroit vont-ils bien pouvoir s’installer confortablement pour siroter le cocktail de leurs rêves, manger healthy et s’évader le temps d’une soirée. Le Westin Paris-Vendôme semble être l’endroit choisi idéal. On y a fait la rencontre de Christophe Corallini, maître des lieux et expert de l’hôtellerie de luxe. Récemment récompensé par le Service Awards Bar & Restaurant Excellence 2017 par le Groupe Marriott, on peut être certain de passer une agréable soirée sur sa Terrasse d’été !



Christophe, peux-tu s’il te plaît te présenter en quelques mots ?

J’ai 43 ans, je suis père de famille et travaille dans l’hôtellerie depuis 24 ans. Je suis amoureux du métier du bar depuis le début. J’ai fait mes études chez Vatel à Paris et mes premiers stages à Paris au Ritz et à Londres chez The Criterion avec Marco Pierre White.

J’ai fait ensuite toute ma carrière en France avec différentes étapes importantes, notamment au Royal Monceau où j’ai appris le métier de barman, chez Disney celui de manager, puis au Fouquet’s Barrière où je suis resté 10 ans pour devenir directeur de la restauration après plusieurs promotions internes. Et là, je me suis lancée un nouveau défi depuis 2 ans au Westin, en tant que directeur FnB.

 

Tu as fait la majorité de ta carrière dans l’hôtellerie de luxe, pourquoi ?

D’abord, j’ai toujours été perfectionniste, j’ai toujours voulu toucher au luxe. Il y a eu un tournant dans ma carrière, au Royal Monceau où le luxe commençait à me fatiguer dans le sens où c’est très répétitif. Le luxe était en décadence à Paris, c’est là que je me suis dirigé vers Disney, pour apprendre le management dans tout ce qu’il a de complexe et d’enrichissant. J’ai pris conscience que je voulais alors travailler dans « l’entre deux », c’est-à-dire les hôtels 4 et 5 étoiles, car c’est là qu’il y a une gestion de volumes intéressants et des possibilités de projets. On draine plus d’argent dans ces structures et on peut se permettre de mettre en place des projets.

 

Que penses-tu du renouveau parisien ? de toutes ces belles réouvertures, ces grands groupes qui ont investis la capitale depuis une décennie ?

Pour avoir beaucoup voyagé ces derniers temps, je pense qu’il était nécessaire que Paris redore son blason. C’est bien que des investisseurs [souvent Qataris] aient investis les palaces, c’est bon pour la capitale, pour l’image de la France.

 

C’est quoi le futur de l’hôtellerie de luxe selon toi ?

Notre approche est encore très classique, on a du mal à être innovants en la matière. Je pense que certains palaces ont été refaits à l’identique malheureusement. Cela manque d’un endroit ou d’un département avec du fun. Il y a un Plaza Athénée qui a compris il y a quelques années qu’il fallait insuffler quelque chose de neuf, de différent avec son bar notamment. Cela s’est essoufflé et c’est normal, mais ils ont fait l’effort. Les palaces, c’est à chaque fois : un gastro, une brasserie de luxe, un bar tout petit, là où les clients veulent dorénavant du All day dining. Il n’y en a aucun qui l’a travaillé. Idem pour les restaurants, aucun n’a importé une cuisine étrangère. C’est dommage.




Les attentes des clients évoluent, comment y répondez-vous au Westin Paris-Vendôme ?

Chaque établissement a ses atouts. Il faut que les propriétaires comprennent qu’il faut être capable de proposer du changement à ses clients, d’autant plus s’ils sont réguliers ou qu’ils voyagent beaucoup. C’est ce que j’essaye d’insuffler ici au Westin avec cette terrasse qui évolue tous les 6 mois. L’été, nous avons un thème, on ferme le bar et le restaurant et on regroupe tout sur la terrasse qui devient le lieu de vie principal. L’hiver, idem, le restaurant s’étend à la terrasse. Cela est vrai aussi pour le menu. L’homme d’affaire qui séjourne à Paris une semaine, ne peut pas dîner dans des étoilés français 4 jours de suite. Il faut aussi lui à porter de la nouveauté à des prix abordables.

 

Peux-tu s’il te plaît me parler de cette belle Terrasse d’été où tu nous accueilles ?

Ce sont deux points de vente en un, c’est un espace de vie de 9h à minuit. On peut y prendre son petit déjeuner, y faire son rendez-vous d’affaires, déjeuner, prendre son tea time entre amis, siroter une coupe de champagne en fin de soirée, on peut la privatiser pour un groupe de 10, de 15 ou 20  personnes. C’est un lieu inspiré de la French Riviera, dépaysant avec un petit goût de vacances avant l’heure. Elle fait partie pour moi, des 5 plus belles terrasses de Paris. Elle a été réalisée avec élégance par notre partenaire Perrier-Jouët.

 

Que nous conseilles-tu ?

Pour le déjeuner, le chef a travaillé des bowls inspirés de salades traditionnelles comme la niçoise par exemple, mais revisitées et modernisées.

Pour l’apéritif, une coupe de Perrier-Jouët à un prix imbattable (17€)  dans le quartier dans un cadre aussi luxuriant.

As-tu une autre très belle terrasse à nous conseiller pour cet été ?

J’en ai plusieurs. Pour commencer, la terrasse du W Barcelone qui donne sur la mer, c’ est magnifique. Ma préférée, est à Paris, c’est le Saint James dans la petite cour intérieure. J’aime beaucoup, c’est intimiste et reposant. Et enfin, le rooftop de l’Intercontinental à Bordeaux, cela vaut le détour.

 

The Westin Paris-Vendôme, 3 rue Castiglione, 75001 Paris

http://www.thewestinparis.fr/

 

Textes : Julia Noel

Retrouvez plus de photos sur Instagram @alcoveandco